Les artistes...

Claude et François-Xavier Lalanne

Sculpteurs inclassables, Claude (née en 1925) et François-Xavier (1927-2008) Lalanne sont connus pour avoir fait de la nature et des animaux les supports de leurs créations. Souvent hybrides, les œuvres qui peuplent leur univers étonnent, amusent, sont riches d’une poésie empreinte de surréalisme et guidée par le jeu des mots, des formes et des matières.

La nature offre à tous deux une infinité de formes qui engendrent des meubles, des objets pour la table ou encore des bijoux : des moutons forment sièges ou banquettes, un hippopotame s’ouvre pour devenir baignoire, un babouin se fait cheminée, des feuillages composent un trône… Les œuvres ont très tôt séduit des collectionneurs prestigieux comme les Rothschild, les Noailles ou Yves Saint Laurent.

Line Vautrin

Créatrice singulière, farouchement indépendante, Line Vautrin (1913-1997) imagina dans le Paris de l’immédiat après-guerre, des objets d’une intense poésie.

Poudriers, boîtes, broches, colliers ou cendriers de bronze doré, gravés ou émaillés, ils appartiennent à la fois à l’art du bijou, par leur délicatesse, et à la sculpture par leur présence.

Son humeur facétieuse et ludique, on la trouve notamment dans les rébus qui parsèment ses œuvres : elle s’amuse à découper des poèmes et proverbes de toujours, mêlant signes et symboles, pour les inscrire sur l’espace minime d’un presse-papiers ou d’un couvercle de boîte.

Son savoir plastique, Line Vautrin l’appliqua, à partir des années 1960 à une toute autre catégorie d’objets et à un matériau nouveau, qu’elle nomma “talosel”.

Elle le façonne, le découpe, le chauffe et crée des articles de décoration où elle pourra l’utiliser au mieux : pieds de lampe, tables, paravents et surtout, miroirs. Miroirs “de sorcière”, miroirs convexes, trompeurs, aux cadres délicatement ouvragés, prêts à raconter une histoire. Toujours cette fantaisie malicieuse et poétique qui accompagne l’oeuvre de Line Vautrin…